Travail sur soi  L’acceptation

 

L’Acceptation : Que représente l’acceptation pour chacun d’entre vous ? Un mot ?

Elle est absolument nécessaire pour votre évolution, pour arriver à comprendre, pour arriver à atteindre des plans de conscience qui vous sont nécessaires en vue de votre transformation. Le mot acceptation veut dire une multitude de choses ! Nous allons commencer l’acceptation de vous-même. Vous ne vous acceptez pas ! L’acceptation et l’Amour font partie de la même énergie, sauf que l’Amour est une énergie beaucoup plus amplifiée que l’acceptation. Vous ne pouvez pas atteindre l’Amour sans l’acceptation et celle-ci se travaille à chaque seconde de votre vie, à chaque pas de votre existence. L’acceptation de vous-même, de ce que vous êtes, de ce que vous représentez, est la plus difficile. Ensuite, vient l’acceptation de l’autre, celle là aussi est très difficile car vous projetez toujours sur l’autre une image, vous avez une façon très personnelle de le percevoir et de vouloir qu’il soit comme vos yeux, comme votre cœur voudraient qu’il soit. Chaque être se transforme au même rythme que vous, c’est-à-dire à un rythme extrêmement rapide. Vous ne vous en rendez pas toujours compte mais c’est ce qui fait le décalage d’appréciation, de comportement, c’est ce qui fait le décalage dans vos familles, ce décalage que vous ne pouvez toujours pas comprendre. Vous pensez connaître ceux qui vous entourent, les aimer pour ce qu’ils sont mais parfois ils vous deviennent insaisissables, comme vous devenez insaisissables pour ceux qui vous entourent. Cela vous perturbe, cela peut vous angoisser aussi parfois mais cela s’appelle l’évolution. Il faut accepter cette transformation chez vous et chez l’autre, car elle est le chemin qui mène tout droit à la Lumière et à l’Amour. Il faut que vous compreniez aussi que l’autre, aussi dur qu’il puisse être vis-à-vis de vous, aussi injuste parfois, est l’artisan de votre évolution. Il est nécessaire que vous compreniez que les expériences qu’il vous fait vivre sont évolutives, et que vous vous demandiez : Que m’apporte celui qui me fait souffrir ? Lorsque vous aurez la réponse vous saurez que vous êtes sur le chemin de l’évolution, et à ce moment là, aussi dur que l’autre ait pu être envers vous, vous aurez un immense Amour pour lui, un grand respect pour ce qu’il a pu déclencher en vous pour vous propulser beaucoup plus loin sur votre chemin évolutif. Celui qui vous a fait évoluer comme cela n’est pas toujours conscient du rôle qu’il a eu à jouer pour vous. C’est pour cela que jamais vous ne devez en vouloir à celui qui vous a blessé. Le plus grand frein dans l’évolution de l’homme, dans son évolution, c’est ce que vous appelez sur terre l’ego qui génère les blessures et les vexations de votre personnalité.

Certains humains ne peuvent les pardonner, car et elles font naître en eux un profond de ressentiment, et cela est à éviter absolument. N’oubliez jamais ce que nous vous disons : quoi que puisse vous faire votre frère, juste ou injuste, ne nourrissez jamais de ressentiment envers lui ! Il est l’artisan de votre évolution, il est celui qui vous permettra de voir en vous ce qu’il faut transformer ! Parfois il en est conscient, mais celui qui est conscient du travail qu’il fait faire à son frère a déjà dépassé une certaine compréhension de sa propre évolution, c’est à dire qu’il commence à aller à l’essentiel.

                          

                                                               ----------------------------------------------

Besoin d'Amour ?

Nous manquons d'amour. Quand nous explorons notre histoire, nous pouvons découvrir les causes de ce manque dans l'insuffisance à aimer des êtres qui se sont occupés de nous enfant.

Nous n'avons pas assez recus, pas assez de soin, pas de toucher juste, de parole aimante, d'accueil et d'attention...mais le point de vue psy (psychothérapie, psychologie, psychanalyse) ne va pas au fond du problème. Car si l'on regarde de plus près :  qui ne manque pas d'amour ? même avec les parents les plus attentifs, même avec les meilleurs amis du monde, et le conjoint le plus amoureux, notre besoin d'amour peux-t-il être comblé ? on peut se le faire croire il suffit de déplacer sur autre chose (je n'ai pas assez d'argent, de considération, de pouvoir...) ou de s'anesthésier suffisamment pour ne plus éprouver la morsure ( par le travail, le divertissement , la rêverie, la consommation etc ...).

On peut aussi le faire croire aux autres par le jeu de l'auto-satisfaction et l'autosuffisance. Mais en toute honnêteté qui peut se dire étranger à la carence affective? l'être humain est l'animal qui manque d'amour.

Quel peut-être la raison de cet étrange phénomène ? Risquons une hypothèse : c'est que notre besoin d'amour est infini. Ce qui signifie que seul peut nous combler un amour infini. Voilà pourquoi nous sommes perpétuellement insatisfaits. Car personne au monde ne peut nous gratifier d'un tel amour. Nous le mendions autour de nous, projetons sur autrui notre impossible aspiration et lui en voulant de ne pas nous apporter la plénitude. Mais soyons réaliste, ni père ni mère, ni amant ni amante, ni enfant ni ami ne combleront cette aspiration à être aimé.

Faut-il pour autant désespérer ? non ! car si nous sommes travaillés par la nostalgie d'un amour infini, c'est que nous le portons en nous. Au plus intime de nous-même réside cet amour infini. si nous cessons de le chercher ou il n'est pas, dans ce monde extérieur, ou nous ne savons que projeter nos manques, alors nous le découvrirons. Non pas en espérant le recevoir de nous-même comme auparavant nous l'attendions des autres, mais en le prodiguant. Car l'amour est don. Nous ne l'épprouvons qu'en le donnant. La méthode en est simple : offrir ce que je souhaite recevoir. Je désire un geste de tendresse ?  je donne un geste de tendresse. Je veux que l'on m'écoute ? je donne de l'écoute. J'ai besoin d'amour, je donne de l'amour. Alors l'amour me traversse et je suis comblé. Car au plus intime de moi j'ai trouvé ma source infinie.

Denis Marquet.